New Crafts 2017

Jeudi et vendredi je suis allée pour la première fois à une conférence de programmeurs – New Crafts .

Une fois dépassée la sensation bizarre d’avoir encore moins de femmes autour que d’habitude, j’ai trouvé ces deux jours très enrichissants (même si j’ai raté le dîner avec des bières artisanales, obligations de famille obligent). J’ai appris tout un tas de choses fascinantes, inutiles à court terme mais fort utiles pour la suite :

  • écrire un générateur pour blockly (dans l’exemple c’était un générateur de tests cucumber, mais j’ai plein d’idées pour d’autres usages)
  • ne plus avoir peur de Haskell (cela me sera utile pour écrire des filtres pandoc)
  • apprecier la beauté d’Erlang (cela me sera utile pour comprendre Wings3D, cela faisait longtemps que j’avais envie de me plonger dedans)

Surtout, surtout, j’ai eu un tas d’exemples d’atéliers de programmation motivants, utilisant un tas de technologies low-tech (sifflets pour annoncer la fin de l’exercices) ou high-tech (environnement sur le cloud disponible out-of-the-box). Qu’est-ce que j’aimerais que mes cours de code soient aussi jolis…

Je suis allée à une plethore d’atéliers mais cela ne doit pas cacher la nature de cette conférence – c’était une conférence où l’on parlait plus des pratiques que des outils concrets. J’ai particulièrement aimé l’exposé sur les principes de conception de langages de programmation donnée par un des concepteurs d’Erlang, Robert Virding. Mais la nuit tombe, j’écrirais sur ça une autre fois. Vous pourrez voir d’ici quelques semaines les enregistrements des exposés sur ncrafts.io.

Merci encore à Ladies of Code pour le billet d’entrée!!!

Limoges, Avignon, Marseille, Paris

Dans ma vie quotidienne je circule entre deux villes : Palaiseau, où j’habite; et Saint-Denis où j’aimerais habiter puisque j’y travaille.

Mais là cette semaine, j’ai un peu cassé le schèma.

Lundi, j’avais une audition à Limoges qui s’est bien passée mais pas suffisemment bien pour avoir le poste – j’ai été classée troisième. Donc cela ne suffit pas pour que Limoges devienne ma ville française préférée mais le labo XLIM est monté énormement dans mon appréciation – j’ai trop envie d’y revenir avant l’été. Ma grande aussi a adoré.

Mardi, j’étais invitée faire un exposé à Avignon. C’était trop cool et j’ai senti mon public interessé même si je me suis plantée dans une de mes citations. J’ai pu parler à Thierry, un collègue que je n’avais pas vu depuis Strasbourg 2016 et qui démarre une collaboration avec un tailleur de pierres précieuses. Du coup on s’est mis à rêver de polyèdres d’Akiyama découpés dans du diamant, c’était vraiment excitant de parler de tout ça après mon recrutement raté – dans sa personne  j’ai trouvé un autre mathématicien qui était fort intéressé par mon projet de recherche à Limoges (raté, je n’aurai pas le bon poste pour avancer sur ce projet là).

Mercredi, j’ai bossé tout le matin à Marseille avec Serge. Qu’est-ce que j’aime cette ville… L’émotion que je ressens à chaque fois que j’arrive à la gare Saint Charles je n’ai jamais réussi à la ressentir en arrivant ailleurs – même pas à Cusco.

Jeudi et vendredi j’irai à la conférence NewCrafts à Paris.  J’en suis trop contente, décidement cela me fera du bien après les trois derniers jours où j’ai fait en trois jours trois villes plus un examen partiel gérée à distance. Merci à Ladies of Code pour le billet d’entrée!!! C’est la toute première fois où je vais à une conférence de développeurs, j’ai de grandes expectatives, je vous raconterai tout ça, lecteurs et lectrices fidèles, dès ce weekend.

Strasbourg 2016 – partie 1

Quatrième journée à Strasbourg.

Cela faisait longtemps, je suis ici et je me dis tout d’un coup que la vie va trop vite. Deux ans sans les petites patisseries de l’IRMA, quelle triste vie, les patisseries alsaciennes rendent la vie plus heureuse. En tout cas, ça m’a fait un bien fou de repartir en conférence. De plus, le colloque organisé par Femmes 6 Maths incluait quelques tuyaux utiles sur les candidatures aux postes de chercheur et enseignant-chercheur en France, que je partagerai avec vous le moment venu.

Dans ce premier colloque, le Forum des jeunes mathématicien-ne-s, j’ai fait un exposé dynamique sur la recherche que je fait avec Serge sur les Wind-Trees. C’était la prémière fois que je faisais un exposé publique de mathématiques avec Slidy à la place de Beamer – que j’ai décidé de ne plus utiliser à cause de ces défauts d’accéssibilité. Ma copine Juliana a pris des photos, j’en rajouterai une à l’article quand elle me l’aura envoyée.

Un deuxième colloque, de la série « Parole aux jeunes chercheurs… »,  commence lundi. Là je n’ai pas été invitée à donner un exposé, mais je suis déjà très contente que les organisateurs m’ait couvert la majorité des frais de mon déplacement. Du coup là je vous laisse pour préparer un poster histoire d’etre prete si jamais il y a une séance de poster. (Et si il y en a pas, j’aurais un nouveau poster et c’est tant mieux.)

Pour finir, voici quelques photos de mon séjour à Strasbourg. Dites-moi dans les commentaires sur quelles images vous voudriez plus de renseignements et je la décrirai dans un prochain article.