Strasbourg 2016 – partie 1

Quatrième journée à Strasbourg.

Cela faisait longtemps, je suis ici et je me dis tout d’un coup que la vie va trop vite. Deux ans sans les petites patisseries de l’IRMA, quelle triste vie, les patisseries alsaciennes rendent la vie plus heureuse. En tout cas, ça m’a fait un bien fou de repartir en conférence. De plus, le colloque organisé par Femmes 6 Maths incluait quelques tuyaux utiles sur les candidatures aux postes de chercheur et enseignant-chercheur en France, que je partagerai avec vous le moment venu.

Dans ce premier colloque, le Forum des jeunes mathématicien-ne-s, j’ai fait un exposé dynamique sur la recherche que je fait avec Serge sur les Wind-Trees. C’était la prémière fois que je faisais un exposé publique de mathématiques avec Slidy à la place de Beamer – que j’ai décidé de ne plus utiliser à cause de ces défauts d’accéssibilité. Ma copine Juliana a pris des photos, j’en rajouterai une à l’article quand elle me l’aura envoyée.

Un deuxième colloque, de la série « Parole aux jeunes chercheurs… »,  commence lundi. Là je n’ai pas été invitée à donner un exposé, mais je suis déjà très contente que les organisateurs m’ait couvert la majorité des frais de mon déplacement. Du coup là je vous laisse pour préparer un poster histoire d’etre prete si jamais il y a une séance de poster. (Et si il y en a pas, j’aurais un nouveau poster et c’est tant mieux.)

Pour finir, voici quelques photos de mon séjour à Strasbourg. Dites-moi dans les commentaires sur quelles images vous voudriez plus de renseignements et je la décrirai dans un prochain article.

Machine de Turing en papier

Après une semaine très lourde passée à faire jour et nuit un dossier de candidature (je vous dirai où si je suis prise ! ), j’ai passée une matinée agréable à découper du papier.

 

Quatre morceaux de papier imprimés, réliés pour representer une machine de Turing.
Machine de Turing en papier

Voici donc, la machine de Turing en papier conçue pour l’espace Turing par Marc Monticelli et compagnie.

C’est pour introduire le projet sur lequel travaillerons mes étudiants du cours de Java. C’est cool hein? Dans quelques jours, la démo – je profiterai de mon trajet à Strasbourg pour illustrer l’usage de cet ordinateur de papier.

Les maths, LaTeX et l’accessibilité numérique

Je viens aujourd’hui vous raconter une formation sur \LaTeX et l’accesibilité numérique que j’ai suivi il y a quelques jours grâce à l’association BrailleNet.

Pour ceux qui ne connaissent pas, \LaTeX est LA solution logicielle pour taper du texte mathématique. J’ai appris à l’utiliser il y a dix ans et de poussières. La prise en main n’est pas évidente au premier abord mais il est incontournable lorsqu’on est mathématicien. Un fichier \LaTeX c’est un fichier au format texte qu’on garde avec extension .tex et qu’il faut ensuite compiler pour obtenir un fichier interprétable par une imprimante, comme par exemple pdf.

D’un point de vue numérique, un document accessible c’est un fichier tel que tout personne ayant accès au fichier aura accès aux informations y contenues de sorte à pouvoir les interpréter.

Alors comment fait-on pour : Continuer la lecture de « Les maths, LaTeX et l’accessibilité numérique »