Khan Academy

Ça y est, j’ai franchi le pas. Je me suis inscrite sur Khan Academy.

Vous ne connaissiez pas la Khan Academy? Pas d’inquiétude, bien que cela existe depuis un bon moment, je n’ai découvert son existence qu’en mai 2015, et par des voies assez détournées. D’abord, je suis allée au FabLab Festival à Toulouse. Puis, une fois sur place, j’ai papoté avec la Fondation Orange pour découvrir leurs actions. J’y ai découvert que, outre le fablab que je fréquentais à l’époque, cette fondation soutenait Bibliothèques sans Frontières dans son effort pour traduire l’intégralité de la Khan Academy en français. J’ignorais tout de la Khan Academy, on m’a alors gentiment introduit un des plus grands succès du web.

Pour faire courte une histoire longue, Salman Khan était loin des siens alors que sa cousine demandait de l’aide en mathématiques. Pour la soutenir, il enregistrait des vidéos qu’il partageait avec elle sur Youtube. Mais en même temps, n’importe quel internaute pouvait y avoir accès et ses vidéos sont vite  devenues très populaires. On peut dire que Khan était devenu l’enseignant le plus prisé du web. Il a profité de cette notoriété pour fonder une ONG, la Khan Academy où en plus des vidéos il y a aussi des exercices interactifs. Et il n’y a pas que des maths, c’est une plate-forme où l’on peut apprendre vraiment une grande diversité de choses.

Les leçons sont données en vidéo mais ce n’est pas la seule façon d’apprendre. En fait, pour des sujets qu’on a déjà commencé à apprendre un peu ailleurs, on peu directement se lancer dans la résolution d’exercices regroupées en missions. Si on tombe sur un exercice qu’on ne sait pas résoudre, on peu demander une résolution pas à pas (ce qui à mon avis est bien plus pédagogique qu’une vidéo). Donc au moins en maths il n’est pas très difficile de se passer de la vidéo.

Je n’ai testé pour l’instant que le parcours en mathématiques. Mais il y a plein de parcours différents dans plein de disciplines différentes. La devise de la Khan Academy c’est

#YouCanLearnAnything

[EDIT NOV. 2016 J’ai éliminé la vidéo intégré depuis Youtube avec la pub de la Khan Academy car elle amenait son lot de cookies. Si vous voulez toujours la voir, cliquez sur le lien ci-dessous.]

youtube.com/watch?v=JC82Il2cjqA

[EDIT JANV. 2016 Ma mémoire m’a failli, il ne s’agissait pas de ses neveux mais de sa cousine Nade. Erreur corrigée.]

4 réponses sur “Khan Academy”

  1. Le schneeflocke me laisse perplexe… j’avais vu ce genre d’ovni la seule fois où j’ai poussé la porte du fablab du coin (et que j’ai refermé aussitôt, tout doux pour pas déranger…).
    Ton papier sur KhanAcademy m’a donné envie de retenter (site de matheux, pas pour moi, que je m’étais dit), et là surprise : des vidéos autrement mieux fichues et claires que celles du mooc sur les mêmes sujets, merci !
    (et pour un petit retour sur ton blog : très clair, très lisible, et soigné, qu’est-ce que c’est agréable… )

    1. Moi aussi, je suis encore bébête devant Schneeflocke! Il ressemble un peu à la « selle du singe », une surface que j’avais vu en cours de Calculus, mais avec un peu moins de symétrie. L’idée derrière ce drôle de nom c’est que le singe qui monterait à cheval aurait besoin de poser confortablement sa queue et ses deux jambes, alors qu’un humain a besoin de seulement deux places pour placer les jambes confortablement. Ces « places » se sont les concavités de la surface : Schneeflocke en possède trois, comme « la selle du singe ».

    1. Suerte con eso ! Yo ya llegue al nivel maximo en los ejercicios de matematicas… es bien gracioso cuando la página te dice « you mastered all of math »… ja… ya me gustaría…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *