Arrivée à Strasbourg (2016)

Tunel faiblement illuminé. La voute est arrondie, les murs sont blancs en bas et rougeâtres en haut.

Le moment ou l’on se dit : qu’il est bon d’arriver. Et maintenant, comment je retrouve mon hébérgement?

Cela faisait trois que je n’étais pas revenu à Strasbourg. Mais ce tunnel à la voute rougeâtre, je ne l’avais pas oublié. Alors j’ai voulu le prendre en photo.

(Malencontreusement j’avais par contre oublié la ville, je n’avais plus son plan en tête. Heureusement, mon téléphone intélligent m’a aidé sur ce point.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *